Les faits essentiels

Un seul objectif : alimenter durablement les Hautes-Alpes en électricité

La rénovation du réseau n’a qu’un seul but : alimenter la vallée en électricité et éviter toute coupure. Les nouvelles lignes haute tension sont strictement calibrées pour cela.

Elles ne visent pas non plus à exporter de l’électricité en Italie car une nouvelle ligne en construction dans la Maurienne s’en chargera.

La consommation d’électricité en Haute Durance explose en hiver

En hiver, la population des Hautes-Alpes triple et la consommation électrique s’envole. Face à ces pics de consommation et étant donné la vétusté des lignes haute tension actuelles, la rénovation du réseau THT de la Haute-Durance devient urgente.

La rénovation permet d’enterrer 100 km de lignes haute tension

Grâce aux 100 kilomètres de lignes HT qui vont être créées en souterrain, le département des Hautes-Alpes va atteindre le plus fort taux de mise en souterrain en France. D’ici 2021, le chantier de rénovation va porter ce taux de mise en souterrain à 20 % alors que le taux moyen en PACA est de 6 %.

Cette rénovation a été conçue avec et pour les Haut-Alpins

Le programme de rénovation des lignes haute tension des Hautes-Alpes est le résultat de 7 ans de concertation et d’études. Il a évolué à chaque étape du dialogue avec les Haut-Alpins et a été reconnu d’utilité publique par la commission d’enquête indépendante en 2014.

La rénovation respecte les forêts de la Haute-Durance

Pour les besoins du chantier de modernisation du réseau électrique, 7 hectares vont être défrichés au total dans les Hautes Alpes alors que la forêt a gagné en moyenne 3 000 hectares chaque année dans le département. Tout est fait pour réduire l’empreinte écologique. Les couloirs de lignes aériennes repousseront naturellement et certains secteurs seront replantés pour servir de corridors écologiques, réserves de biodiversité.

Un programme de rénovation qui fait la part belle au souterrain

Pourquoi ne pas enfouir toutes les lignes aériennes haute tension ?

En Haute-Durance, le programme de rénovation vise à restructurer un réseau électrique existant composé de 215 km de lignes aériennes et non pas à créer de nouvelles lignes électriques ex nihilo dans un paysage vierge. Enterrer toutes les lignes est parfois inenvisageable techniquement, du fait de la géographie de ce territoire de montagnes. La situation finale par rapport au réseau existant sera nettement améliorée, avec un bilan positif de 100 km de lignes aériennes haute tension en moins dans les Hautes-Alpes, lorsqu’on fait le solde entre démantèlement et reconstruction des lignes HT aériennes.

Les nouveaux pylônes s’insèrent mieux dans le paysage des Hautes-Alpes

Alors que le réseau à rénover se compose de 670 pylônes il n’en restera que 356 d’ici 2020. Ces nouveaux pylônes ne sont pas plus hauts que les anciens, seulement plus larges parfois. Leur nouvelle implantation permet de les éloigner des centres-villes et bourgs de la Haute-Durance et ils sont placés pour la plupart à flanc de montagne : ils seront ainsi intégrés dans la forêt dès que la végétation aura repoussé. Quand il n’y a pas d’écran végétal, RTE place un pylône dont l’architecture aérienne a été conçue spécialement pour ce projet.

La rénovation ne sert pas à faire du profit

Opérateur unique du réseau de transport d’électricité, RTE n’a qu’une mission, celle du service public. Son action est guidée par la recherche de l’intérêt général au-delà d’une logique de rentabilité. Pour garantir à tous une qualité d’alimentation électrique durable, RTE renforce, développe et pérennise le réseau électrique partout en France, ainsi qu’en Haute-Durance..

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer un contenu adapté à votre sélection
et nous permettre de réaliser des statistiques de visites de notre site. En savoir plus.